STATION D'EPURATION :


Station 1 

 En 1983, la société CHEZE, promoteur  des Petites Vignes, pour viabiliser son lotissement se trouva dans l’obligation de construire une station d’épuration. Sous la municipalité de  Mr ROUSSEAU (Maire à cette époque) et de son conseil, elle fut construite dans un endroit qui puisse servir à toute la commune.

A son origine construite pour 330 habitants, elle fut conçue dès le départ pour un agrandissement éventuel du village à 600 administrés. Elle fut mise en service en 1984. En 1997, les travaux d’assainissement terminés, la commune était entièrement raccordée au tout à l’égout.

En 1998, du fait de l’augmentation de la population, cette structure arrive à saturation. Le 16 octobre de cette même année, après une délibération du conseil, les travaux d’agrandissement et la remise aux normes de l’ouvrage sont confiés à la DDE. A cette époque, le traitement des boues demandait un entretien permanent avec une manutention journalière contraignante pour notre employé communal (environ 1h30 par jour). Pour pallier à cet inconvénient une commission fut créée. Elle comprenait ; Mr LAUGAUDIN, 2° adjoint, Mr COUSIN, Mr SYLVESTRE maire actuel et Station 2moi-même. Nous avons visité     plusieurs stations pour trouver un projet fiable, mieux adapté et durable dans le temps. Après maintes  réunions et études des différents types de traitement des boues, nous avons opté pour le système des lits de roseaux, peu connu dans notre région mais déjà pratiqué dans les pays scandinaves. Le souci de notre commission fit valoir au conseil municipal d’avoir une station propre et mieux agencée afin de libérer du temps à l’agent communal. La nouvelle structure fut mise en service en 2001 avec 6 lits de roseaux.

Après 7 années de fonctionnement, une première extraction des boues devenait nécessaire. Elle fut  réalisée courant du mois de septembre de cette année. La conservation de l’ancienne station et son silo ont permis le stockage des boues sans aucune odeur. Avec le recul, nous pouvons dire aujourd’hui que notre choix aura été des plus judicieux et notre démarche en avance sur son temps permettant ainsi une meilleure protection de l’environnement.

Mr Claude ALEXANDRE